Comment bien choisir une maison de retraite médicalisée ?

Au bout d’un certain âge, nous ne pouvons plus nous occuper nous-mêmes de nos tâches au quotidien, même les plus simples comme nous habiller ou faire les courses. Faute de moyen de solliciter une aide à domicile, il est alors temps de penser à vivre dans une maison de retraite. Un choix certes difficile, mais qui s’avère une nécessité pour beaucoup. Si vous êtes à la recherche d’une maison médicalisée pour seniors, vous découvrirez dans cet article tous les conseils pour faire le bon choix.

Qu’est-ce qu’une maison de retraite médicalisée ?

Une maison de retraite est un lieu de vie privatif avec des espaces communs qui sert à accueillir des personnes âgées autonomes pour une durée déterminée ou permanente. Selon les chiffres, il existe en France plus de 10 000 maisons de retraite éparpillées dans les 22 régions. Il faut savoir qu’en France une maison de retraite peut être privée, associative ou publique, médicalisée ou non-médicalisée. Les établissements publics sont surtout réservés aux personnes du 3e âge qui perçoivent de faibles ressources, le délai d’intégration est plus long en raison de la longue liste demande. 

La maison de retraite médicalisée se décline sous plusieurs formats comme une unité de vie alzheimer ou UVA, la majorité sont des maisons de retraite médicalisées, soit plus de 6850 selon les derniers recensements. Comme son nom l’indique, les maisons de retraite médicalisées ne servent pas uniquement de résidence aux personnes en perte d’autonomie, il dispose aussi d’un personnel qualifié qui prend en charge ses résidents 24h/24. Pour obtenir le statut, la maison doit signer une convention dite tripartite avec le conseil général du département dans lequel elle siège et avec l’ARS. Dans cette convention sont mentionnés les conditions imposées sur le plan financier, le service et le traitement des soins adaptés aux résidents et autres. Chaque année, l’ARS envoie ses délégations pour réaliser des contrôles dans les maisons de retraite médicalisées pour garantir le bien-être et la sécurité des résidents en situation d’indépendance. L’aménagement du lieu doit être confortable et adapté à ces personnes âgées dépendantes dans un environnement calme et accessible par les transports. La capacité d’accueil des maisons de retraite médicalisées est en moyenne de 80 personnes.

A qui s’adressent les maisons de retraite médicalisées ?

Les maisons de retraite médicalisées accueillent toutes personnes âgées de 60 ans minimum, en perte d’autonomies et qui ont besoin de soin aux quotidiens. On parle d’une personne en perte d’autonomie tout senior qui a besoin d’accompagnement dans ses tâches pour faciliter le quotidien comme se laver, manger ou se déplacer tout court. Les maisons de retraite médicalisées s’adressent aussi aux personnes handicapées ou atteintes d’une maladie dégénérative notamment le fameux Alzheimer ou Parkinson. Parfois, le fait de rester isolé à la maison chez certaines personnes âgées est difficile à supporter. Dans les maisons de retraite médicalisées, elles sont toujours en de bonnes compagnies et elles peuvent parfois bénéficier de rencontres intergénérationnelles. Pour un couple sexagénaire, la question se pose souvent : entrer en Ehpad à deux pour continuer à vivre ensemble ou laisser entrer son conjoint et rester au domicile ? Cela dépend de chacun, pour certaines personnes en couple, le fait de vivre séparément est inévitable pour limiter les charges, pour d’autres, le sentiment d’abandon est lourd à supporter, ils préfèrent partir ensemble dans ce type de maison.

Pour être admis dans une résidence de vie sénior, il faut remplir un dossier d’admission à la maison choisi. Si la personne est intégrée, la maison est dans l’obligation de fournir à la nouvelle résidente et à sa famille toutes les informations sur la maison ainsi que ses services. La résidente reçoit alors un contrat de séjour dans lequel est mentionnée la nature des prestations ainsi que le tarif. Il est à noter que chaque établissement a son propre tarif, il est alors important de bien comparer les prix pour ne pas se ruiner.

Prestation et prix

Chaque maison de retraite médicalisée a ses propres prestations et prix. Il existe cependant des prestations minimales délivrées pour la qualité de vie des résidents. Ces prestations concernent l’accueil hôtelier, c’est-à-dire une chambre individuelle ou double pour les résidents, un accès à une salle de bain confort, chauffage, télévision et téléphonie. Il y a aussi la restauration qui propose 3 repas au quotidien et un goûter pour les résidents, le blanchissage pour la propreté des linges, les animations et vie sociale pour occuper les résidents à faire des activités et loisirs et enfin une administration générale qui s’occupe du bon fonctionnement de la maison. Les maisons de retraite personnalisées qui proposent des prestations personnalisées et variées sont plus chères, toutefois, chaque locataire est libre ou non de participer à un service extra proposé par la maison.

Concernant les prix, cela dépend de chaque maison. Toutefois, en moyenne, le coût du séjour mensuel avec soin et service compris est de 2 200 euros. Les plus réputés se trouvant dans les grandes villes comme Paris peuvent s’élever jusqu’à 6 000 euros. La plupart des résidents ont recours à des aides pour payer leur séjour comme l’APA ou l’allocation personnalisée d’autonomie pour les plus de 60 ans, l’ASH ou l’aide sociale d’hébergement et autres.

Personnel soignant et respect de la personne

Le personnel médical d’une Ehpad (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) a pour rôle de prendre en charge médicalement chaque résident en raison de leur dépendance et d’assurer leur bienveillance. Le personnel est bien organisé et supervisé par un médecin coordinateur et une infirmière référente. L’équipe médicale compte plusieurs professions comme les infirmières, aides-soignantes, psychologues, kinésithérapeute, ergothérapeute et autres professionnels médicaux. Le coordonnateur est le premier responsable du personnel, c’est lui qui ordonne et élabore le projet général de soins. Le personnel de la maison doit respecter les droits des résidents, c’est-à-dire le droit à l’information, le droit de pratiquer un culte, le respect de la dignité, l’intimité, etc.   

Maria Escala

Coucou c'est moi Maria Escala !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *