Le paillage organique : Faire le bon choix

Simple et efficace, le paillage organique détient de nombreux avantages. Il existe différents types de paillages que vous pouvez utiliser en fonction, entre autres, de la structure du sol qui compose votre jardin. Afin de vous aider à choisir celui qui conviendra, nous vous livrons en détail les différentes possibilités et quelques conseils.

Qu’est-ce que le paillage organique

Le paillage organique est une technique qui consiste à placer au pied de vos plantations des matières organiques. Ces matières, naturellement riches en carbone permettent d’enrichir votre sol en éléments nutritifs. Le fait de procéder au paillage offre par ailleurs d’autres vertus, au rang desquelles : le maintien d’un bon niveau d’humidité d’une part, et la réduction du développement des mauvaises herbes, d’autre part. Biodégradable, il est une alternative naturelle aux désherbants et aux protections plastiques. Enfin, il permet de stabiliser le sol et donc de réduire le risque de lessivage.

Choisir le paillage adapté à vos plantations

Le coco

Sa structure spongieuse lui confère une grande capacité de rétention d’eau. Son PH neutre vous permet de l’utiliser pour tous types de plantes décoratives comme potagères.

Les copeaux de bois

Dotés d’une longue durée de vie (3 ou 4 ans), les paillis copeaux de bois ne sont pas les plus riches en matières organiques. Ils conviennent aux sols riches en minéraux.

Paillage organique en cocoa

La coque de cacao

Facile à disposer, ce paillis très riche en nutriments, convient particulièrement aux potagers et aux vergers.

 

Les écorces

À choisir en fonction des différentes espèces d’arbres (en général le pin et le peuplier) à partir desquelles il est conçu.

Ainsi, le paillis d’écorces de pins, trouve sa place autour des plantes qui s’épanouissent dans les sols acides. Le paillis d’écorces de peuplier, quant à lui, détient un fort pouvoir d’isolation, donc de lutte contre le gel. Il est adapté pour les plantes annuelles et vivaces.

Le chanvre

Très hydrophile, il détient une très forte capacité à retenir l’eau. Par conséquent, il est recommandé de le placer autour des plantes qui nécessitent un taux d’humidité très élevé. D’un point de vue esthétique, sa couleur claire prend des nuances variées dans le temps.

Optimiser votre paillage

Une fois votre paillage organique choisi, il convient de suivre quelques techniques afin d’en tirer le meilleur bénéfice.

La mise en place

Prérequis

Éviter de pailler en cas de vent fort, vous risqueriez de le disséminer. Pailler sur un sol gelé augmenterait par ailleurs le temps de réchauffement de votre paillage.

Préparer le terrain

Si le paillis évite la prolifération des mauvaises herbes, il n’est pas un désherbant. Vous devrez donc désherber vos sols avant de le mettre en place. Arroser préalablement votre sol afin de bénéficier de la capacité de rétention d’eau de votre paillage.

Disposer votre paillage

Il est conseillé de mettre en place une couche d’une épaisseur d’approximativement 7 cm. Par ailleurs, il convient d’éviter de recouvrir le point de séparation entre la tige et les racines de vos plantes. Donc, pour les plants les plus jeunes, soyez moins généreux et ajoutez régulièrement quelques centimètres.

Entretenir le paillage

Si nécessaire (en fonction de la saison et des conditions météorologiques), arrosez-le régulièrement. Le paillage devient humus donc ajoutez-en régulièrement afin de maintenir l’épaisseur de la couche de paillage organique. Au printemps, lorsque le sol se réchauffe, pour pallier la prolifération de parasites, vous pouvez retirer votre paillage. L’été, ratissez-le afin de permettre une bonne pénétration de l’eau. En automne, travaillez votre sol afin de donner une structure plus meuble à votre sol, la fertilité n’en sera que meilleure.

Si le paillage nécessite de faire les bons choix en fonction de la structure de votre sol, de la configuration de votre jardin, il reste un excellent moyen de vous faire gagner du temps et d’épargner la consommation d’eau. Il préserve en toutes saisons la bonne santé de vos plantations gorgées de bons nutritifs, pas d’hésitation à utiliser cette réserve naturelle qui contribue, par ailleurs, à l’esthétique de votre jardin.

Maria Escala

Coucou c'est moi Maria Escala !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *