Principaux matériaux d’un échafaudage.

Pour les entreprises du BTP, les échafaudages sont des équipements de travail incontournables. En mauvais état ou dans le cas d’une mauvaise manipulation, l’échafaudage peut présenter de réels dangers : chutes de hauteur, chute d’objet, effondrement … Il est généralement utilisé pour les réparations et les constructions sur les façades, les toits, les charpentes, les murs en hauteur et les plafonds.

Les types d’échafaudages.

Les échafaudages sont des équipements constitués principalement de ponts, de passerelles ou de plate-forme soutenus par une charpente. Des accessoires tiennent cette structure pour son appui au sol et son soutien en tête. On distingue généralement les échafaudages sur pieds et les échafaudages mobiles. L’échafaudage sur pied est fixe et ne peut pas être déplacé. La structure est composée principalement de tubes et de colliers. Des planchers de travail et des structures sont rajoutés à la structure pour faciliter son utilisation. La famille des échafaudages mobiles est constituée par les échafaudages roulants, les échafaudages pliants et les échafaudages pour escaliers. On peut aussi trouver dans les chantiers des échafaudages suspendus .Le type d’échafaudage aussi varie en fonction de sa hauteur.

Les matériaux d’un échafaudage.

Les tubes et les autres accessoires constituent cet échafaudage doivent être fait dans un matériau d’une grande solidité et d’une grande résistance. Solidité et résistance sont des conditions exigées par les normes et les règles européens des échafaudages. La manière dont les tubes sont assemblés aussi doit être d’une grande sûreté pour garantir la sécurité du personnel sur le chantier. Le matériau d’assemblage est généralement de même nature que celui es tubes. Avant la mise leur arrivée sur le chantier, les échafaudages doivent passer par un test pour assurer leur solidité. L’aluminium est le matériau le plus utilisé pour les échafaudages. Ce matériau est à la fois d’une grande solidité mais il est aussi très léger. Un échafaudage en aluminium résistera à la corrosion et gardera son aspect avec le temps. Sa légèreté permet sa maniabilité. L’acier est aussi un matériau très robuste mais il est beaucoup plus adapté aux échafaudages sur pied. Son plus grand inconvénient reste dans sa conductibilité. En cas d’électrisation sur le chantier, un échafaudage en acier peut risquer de blesser quelqu’un. La fibre de verre a fait son entrée en échafaudage ces dernières années. Par rapport à ce que l’on pense, un échaudage en fibre de verre est robuste, stable et très esthétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *