Sexualité : Types des troubles sexuels

Le sexe et la sexualité humaine font partie intégrante de l’être humain, il est donc naturel de s’interroger sur le sexe sous toutes ses formes.

Avoir un problème sexuel ne signifie pas que quelque chose de grave ne va pas chez vous. Cela signifie simplement que vous êtes confronté(e) à un genre de problème qui peut soudainement affecter n’importe qui, à n’importe quel moment de leur vie, pour n’importe quelle raison ou pour aucune raison.

Alors que de nombreux problèmes sexuels peuvent être attribués à un problème physique ou à un problème psychologique, de nombreuses causes demeurent incomprises.

Il existe une grande variété de traitements tels que des médicaments à une forme spécifique de psychothérapie qui peuvent aider pratiquement tout le monde, peu importe le problème.

des troubles reliés à la sexualité sont autrement considérés comme des parties saines de la sexualité humaine normale. Par exemple, si une personne a un fétiche et qu’elle s’en tire bien (et que cela ne cause pas d’autres problèmes dans la vie de la personne), alors ce n’est pas considéré comme un trouble.

Que voulons-nous dire par un trouble sexuel ?

1

Un trouble sexuel, aussi appelé un dysfonctionnement sexuel, est une difficulté que peut éprouver une personne ou un couple lors d’une activité sexuelle normale et cela peut aussi concerner le plaisir physique, le désir, la préférence, l’excitation ou l’orgasme.

Le trouble sexuel est le résultat d’une détresse extrême et une tension interpersonnelle depuis au moins 6 mois.

Les troubles sexuels peuvent profondément impacter négativement la perception de la vie sexuelle d’un individu.

Le trouble de la sexualité peut être attribué à un dysfonctionnement sexuel physique mais aussi psychologique.

Principaux types des troubles sexuels

Il existe de nombreux types de troubles sexuels qui affectent les femmes et les hommes. Les troubles les plus récurrents chez les hommes sont généralement le dysfonctionnement érectile, les désordres d’orgasmes, des problèmes reliés à l’éjaculation, les érections douloureuses…

En ce qui concerne les femmes, c’est généralement lié à la perte de l’intérêt pour les rapports sexuels, la difficulté à atteindre l’orgasme, les pensées négatives pendant le rapport sexuel, la sécheresse vaginale…Mais les catégories majeures qui peuvent affecter les hommes comme les femmes sont : Les troubles du désir sexuel, de l’excitation, de l’orgasme ou de la douleur sexuelle.

Les troubles du désir sexuel :

Cette catégorie implique un manque ou une absence de pulsion sexuelle appelée aussi « Un faible libido ». Ce trouble s’applique en général à ce que vous ressentez par rapport à votre partenaire actuel, le trouble a toujours été présent ou peut se développer après une bonne période de vie sexuelle active normale.

Mais des niveaux faibles de l’hormone féminine (œstrogène) ou de l’hormone masculine (testostérone) peuvent conduire à une considérable baisse du désir sexuel. Les facteurs qui déclenchent cela sont nombreux et nous pouvons en citer : l’augmentation de l’âge, la grossesse ou la dépression.

Les troubles de l’excitation sexuelle :

Appelé également « La frigidité » chez les femmes et « l’impuissance » chez les hommes, les personnes atteintes peuvent avoir une tendance à éviter les contacts sexuels avec un partenaire.

Les hommes se retrouvent à vouloir maintenir une érection partielle ou peuvent ne pas en avoir du tout et les femmes touchées ne peuvent pas avoir un vagin lubrifié. Ces personnes finissent par constater qu’ils ne peuvent ressentir aucun plaisir ni aucune excitation lors d’une activité sexuelle.

Les troubles de l’orgasme :

Les personnes atteintes par ce trouble ne parviennent pas à atteindre l’apogée et constatent que l’apogée est souvent retardé. Ces troubles peuvent être la cause de facteurs physiques, la maladie ou même à cause de l’utilisation de certains médicaments.

Les troubles de la douleur sexuelle :

Le trouble de la douleur sexuelle atteint généralement les femmes. Ce trouble est dû par une lubrification insuffisante du vagin pendant les rapports sexuels. Cela peut également être causé par un manque de stimulation ou d’excitation, par des changements hormonaux, le vaginisme qui veut dire la contraction involontaire des muscles de la paroi vaginale durant l’acte sexuel.

Il existe de nombreuses méthodes pour traiter les troubles sexuels mais la psychothérapie est généralement la meilleure option.

Si vous vous sentez concerné par l’une de ces catégories, il est nécessaire que vous consultiez un thérapeute spécialisé ayant beaucoup d’expérience en thérapie sexuelle.

La psychothérapie est sans jugement. Un thérapeute professionnel est là pour vous aider à dépasser un certain problème psychologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>