Comment réussir la rédaction de son mail de prospection ?

Le mail de prospection est un des moyens les plus sûrs pour toucher un plus large public. En revanche, il convient de faire attention à la qualité du mail pour être convaincant. Une bonne présentation avec des objectifs bien définis dans un message court et simple suffira largement.

Une présentation claire dès le départ

Un e-mail de prospection doit comporter une partie de présentation de l’expéditeur. Il faut savoir que le destinataire doit être mis en confiance. On ne doit donc pas le sous-estimer et se mettre à sa place. La présentation sera courte, mais facile à assimiler pour rassurer le prospect. Le nom et le prénom de l’expéditeur, ainsi que l’entreprise et les services proposés figureront dans cette partie.

Objet et objectif clairs et concis

Quelle que soit la stratégie que l’on adopte, elle doit comporter un objet et un objectif. Dans le cas d’une stratégie mailing, l’objet est l’intitulé qu’on lui donnera pour s’annoncer auprès des prospects. L’objectif pour sa part reste du ressort de l’entreprise. Mais dans ce cas, l’objectif est de prospecter un maximum de contacts pour les convertir en clients sur le long terme.

L’objet doit être clair et attrayant. Il ne doit subsister aucune zone d’ombre. Cette manière d’agir donne envie de lire et donc d’ouvrir le contenu du mail.

La persuasion du prospect

Le but d’un email diffusé vers un prospect est bien entendu de le convaincre d’acheter dans un avenir proche. Pour cela, il faut choisir les bons mots dans le cadre de la rédaction du message.

Dans le contenu du mail, on doit donc pouvoir persuader le prospect de choisir notre entreprise plutôt que les concurrents. Mettre les atouts de l’entreprise en valeur sera de mise. Il faut en somme créer un lien de confiance avec ce client potentiel.

La personnalisation du contenu

Aujourd’hui, on a l’avantage de pouvoir personnaliser le contenu des messages et des mails que l’on envoie aux contacts tels que les clients.

Pour y parvenir, il faut procéder à la segmentation de la base de données dont on dispose. Il faut de ce fait sélectionner les prospects potentiellement réceptifs à l’offre. Après la segmentation de la base de données, on procède au ciblage. Cela signifie qu’on propose une offre supérieure à celle de la concurrence. Enfin, on réalise le positionnement du produit ou du service afin de lui donner l’image que l’on souhaite que le prospect considère.

La mise en valeur de l’e-mail

Plus c’est court, mieux c’est ! Un mail trop long sera ennuyeux. Ce qu’il faut absolument éviter. On doit donc soigner son mail, veillé à ce qu’il ne soit ni trop court ni trop long. On rajoutera de la valeur ajoutée sans en faire trop, sans sortir du cadre.

Priorité à la qualité que la quantité

Pour en revenir à la segmentation de la base de données, il faut savoir que lors de la sélection de la cible, il vaut mieux miser sur la qualité que la quantité. Une campagne de mailing réussie ne se mesure pas par rapport au nombre de mails envoyés. Il faut effectivement prendre en compte la correspondance de l’offre avec la demande. D’où l’intérêt de prioriser la qualité avant tout. Il est donc recommandé d’acheter un fichier client de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *